top of page
  • sotharasieng

Pourquoi on a voulu lancer une marque de vêtements ?

Dernière mise à jour : 5 mars 2021


Pourquoi on a voulu lancer une marque de Vêtements? Rsurction

On aurait pu jeter notre dévolu sur un secteur d'activité comme le mobilier ou tout autre activité de production artisanales, ou encore dans les fruits et légumes, voire dans l'agroalimentaire. Concernant ce dernier, cela aurait été logique au vu de mon expérience. Chez Rsurction, on a choisi le vêtement. On ne va pas vous sortir la même rengaine que beaucoup racontent. Celle où on dirait que pendant plusieurs années, "j'ai cherché des vêtements qui ont du style avec un bon rapport qualité-prix et un fort sens éthique. Mais je ne trouve rien que je pourrai acheter ? Et que je me suis, tiens, je vais lancer ma propre marque pour les gens comme moi". Non, ce n'est pas la raison qui nous a poussé à nous lancer dans l'industrie du vêtement. Même si on en profitera largement pour donner, au travers de Rsurction, notre propre patte stylistique, notre vision de ce qu'est un beau et bon vêtement. Comptez sur nous !


A quoi sert le vêtement ?


Revenons d'abord sur l'origine et le rôle du vêtement. Il remonterait à la nuit des temps. Il apparaît dès le début du récit biblique dans un passage très connu. Adam et Eve étaient nus à l’origine. C’est seulement après avoir mangé du fruit de la connaissance du bien et du mal qu’ils ont pris conscience de leur nudité. Ils ont alors caché la partie leur corps par des feuilles de figuier en forme de pagne porté au niveau des reins. Dieu, surpris de les retrouver ainsi « cachés », leur confectionne un vêtement de peau d’animal et couvrir ces corps.

Que l’on soit croyant ou non, ce récit a consciemment et inconsciemment forgé notre société. Il s'agit donc de CACHER une honte et la nudité. Pour ce qui de la nudité, c'est toujours d'actualité, sauf pour les nudistes ! Mais c'est un autre débat...

De manière plus triviale, hormis leur fonction "technique" de protection liée au climat (froid, chaud, intempéries) ou à certains métiers (pompier par exemple), les vêtements servent essentiellement soit à montrer, et donc mettre en valeur un peu de nous, soit à cacher notre intimité, camoufler ce qui nous dérange en nous et dans notre physique.

Les vêtements sont ainsi comme une seconde peau protectrice, enveloppante et sert de refuge.

fonction protection du vêtement
Une parka qui remplit sa vraie fonction technique

Parfois, pour masquer les métamorphoses liées à l’adolescence par exemple. On se camoufle alors sous des gros pulls, des pantalons trop grands. À l’abri des regards. On cache, encore une fois, une forme de honte.


Bien entendu, le vêtement a toujours jouer un rôle de marqueur social important. C'est toujours le cas aujourd'hui, même si les codes vestimentaires tendent à se brouiller, au gré des libertés que chacun se donne pour aboutir à son style. On trouve ça chouette.


La valeur du vêtement au fil du temps


À une époque pas si lointaine, les habits marquaient une identité culturelle, nationale ou régionale singulière. De par les techniques de tissage, motifs et autres symbolismes, les vêtements étaient un signe démontrant une certaine vision du monde. Tout avait un sens pour ceux qui les fabriquaient et ceux qui les portaient. Ces habits étaient portés au quotidien. Or, aujourd'hui, avec l'uniformisation des styles vestimentaires, ces habits se réduisent à être souvent des vêtements folkloriques, voire des sources d'inspiration des grands créateurs de mode.

Très forte ressemblance entre des habits traditionnels de Bihor (Roumanie) et la collection de Dior
Vêtement traditionnel roumain, qui a "inspiré" Dior

Alors, nos vêtements de tous les jours, que disent-ils de nous, quel sens donner à ceux-ci ? Que témoignent-ils de notre époque ? De notre point de vue, la partie visible du vêtement ne dira rien de particulier et surtout, ils ne distinguent plus les uns des autres. Rien ne ressemble plus à une chemise blanche qu'une autre chemise blanche. C'est ce qu'il y a à l'intérieur, l'invisible qui les distingue. Attention, on ne dit pas que la forme, la coupe ou la matière n'est pas importante, mais c'est tout ce qui ne se voit pas qui les distinguera. En un mot, leur valeur éthique. C'est ce qu'on veut mettre en lumière chez Rsurction. Qu'est-ce que la mode éthique ? C'est une approche de la conception, de l'approvisionnement et de la fabrication de vêtements qui maximise les avantages pour les personnes et les communautés tout en minimisant l'impact sur l'environnement.


Finalement, pourquoi l'industrie de la mode et du vêtement ?


Et du coup, on arrive enfin au cœur de ce qui a motivé notre choix chez Rsurction de nous lancer dans le vêtement. On porte tous les jours des habits sur soi, et souvent les mêmes d'ailleurs. À l'exception d'une alliance qu'on ne quitte jamais, ce sont certainement les choses qui nous collent, littéralement, le plus à la peau.

effet seconde peau skinny jean Conan O'Brian
Bon, Conan O'Brian abuse un peu avec son skinny

Notre intimité, notre nudité est au contact de ses vêtements à longueur de journée H24. Le vêtement ne fait plus qu'un avec nous. Il y a comme une symbiose entre nous et celui-ci. Autant, un bon fromage ou une belle pièce de meuble disent des choses sur qui on est et comment nous vivons, etc. Autant, nous pensons que le vêtement a une place bien particulière. En effet, on les choisit parmi plusieurs tous les jours. Le vêtement, c'est la partie la plus visible de nous (on est couvert à 90% par du tissu). Notre image dépend de celui-ci. On peut même afficher des messages (par des mots ou des images) qui nous tiennent à cœur au travers de nos vêtements. Le vêtement d'aujourd'hui ne dit pas tant de chose de notre civilisation du 21e siècle, mais il en dit long sur chacun d'entre nous, au-delà de la simple dimension esthétique.

Qu'on le fasse bien ou non, on désire que nos vêtements nous mettent le plus en valeur possible, suivant bien sûr la subjectivité de chacun. Le vêtement doit être fidèle à ce que l'on est, voir, à donner une image meilleure que la réalité. C'est bien la raison pour laquelle on les lave régulièrement. Ce n'est pas qu'une question d'hygiène. On veut porter des vêtements, des choses propres sur nous. Mais n'est-ce pas un non-sens que d'arborer de beaux vêtements propres extérieurement s'ils sont sales intérieurement ? D'ailleurs, cette saleté intérieure, si elle existe, ne peut pas se laver. Quand on parle de saleté, on fait référence à l'esclavage moderne, le travail des enfants, l'impact environnemental, la maltraitance animale, etc. Elle est définitivement ancrée, si elle existe, dans le vêtement. C'est la dimension invisible du vêtement. L'achat de vêtements n'est pas un acte si anodin qu'il y paraît. C'est un acte engageant, pour nous-mêmes. C'est pour cela qu'il nous a semblé important de nous emparer de ce sujet, le vêtement. Nous voulons que chacun puisse prendre conscience de tous les enjeux et implications qu'il y a derrière un vêtement. Le rôle de Rsurction, c'est d'être transparent avec vous et de vous raconter l'invisible. Quand on porte un vêtement, une marque. On veut être fier de le porter, être fier des valeurs portées par nos marques favorites. Car on porte littéralement ces valeurs sur nous. Alors autant être aligné avec celles-ci, et ne pas en........avoir honte. Ça serait une ironie assez moche de devoir cacher notre honte originelle par un objet qui l'est également. Cela n'a l'air peut-être que symbolique, mais cela nous semble important et nous tient à coeur. Chacun s'en fera sa propre vérité avec sa propre conscience.


De notre côté, nous voulons participer à une mode plus éthique, plus propre afin que chaque personne qui porte les vêtements de Rsurction se sente bien, à tout point de vue.



RSURCTION

126 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
R_White_final.png
bottom of page